Buzz

Vous nous sortez par les trous du nez !

Un ami m’a envoyé les cinq minutes d’un sketch diffusé récemment sur ElhiwarEttounsi et joué par deux « humoristes » lors de l’émission que j’avais jadis surnommée « Hourouqjeldyia » vu l’eczéma que la lourdeur du présentateur et de ses chroniqueurs causent à leurs téléspectateurs. Sans vouloir m’influencer, il m’a juste dit : « Regarde la vidéo, tu seras surpris ! »

J’ai visionné la vidéo et j’en suis ressorti avec deux constatations très élémentaires : je n’ai pas ri une seule fois et la Femme s’en est pris plein les dents : chienne, torchon, mule et j’en passe. J’ai beau chercher le deuxième degré et même le troisième degré qui auraient pu transformer cette misogynie aussi gratuite que violente en autodérision mais ma quête a été vaine. Le sketch est d’une platitude consternante alliant la grossièreté à la médiocrité.

A une heure de grande écoute, s’inviter ainsi dans le salon des téléspectateurs est tout bonnement scandaleux. Ce n’est pas cela l’humour mais il est déjà acquis depuis son lancement que cette émission n’a jamais rien compris à l’art de faire rire. Quelqu’un m’a dit que le public en studio riait et applaudissait et je lui ai rétorqué qu’il y avait deux explications à cela : soit le public avait peur de ne pas toucher son cachet à la fin de l’émission soit le public était lobotomisé à l’entrée du studio. Il y a même une troisième explication ; c’est celle qui cumule les deux précédentes.

J’arrête de parler de cette émission bas de gamme qui ne mérite pas plus d’attention et je dirais juste que le législateur devrait frapper très fort sur les doigts des producteurs responsables de ce genre de tartufferies et de leurs protagonistes.

La question qui me taraude est la raison qui pousse la direction de cette chaîne à encourager une telle « scatologie » audiovisuelle. A-t-elle jugé que le peuple tunisien ne méritait que des émissions débiles ? Est-il nécessaire voire inéluctable d’acheter les droits de toutes les nullités des télévisions internationales pour les adapter à la sauce tunisienne en leur ajoutant la touche locale de « lourdinguerie » et de bêtise ? Arthur et Cyril Hanouna ont déjà mis la barre très haut en façonnant des concepts « diarrhéiques », ElhiwarEttounsi est-il obligé de passer au stade de la pandémie ?

Je suis certain que des lecteurs diront que le téléspectateur est libre et il n’a qu’à user de la télécommande pour changer de chaîne s’il n’est pas satisfait mais là n’est pas la question. Les téléspectateurs tunisiens n’ont malheureusement pas d’autre choix que de naviguer dans une médiocrité télévisuelle tunisienne presque généralisée : tous pratiquent le même nivellement par le bas espérant décrocher sans effort le sésame du meilleur taux d’audience et attirer ainsi les publicitaires et l’argent qui va avec.

Un business model bête mais très efficace surtout dans des pays comme le nôtre où la culture et l’art sont en train de prendre la poudre d’escampette à grandes enjambées. Pauvre peuple : les politiciens l’ont tourné en bourrique, les oligarques l’ont appauvri, les faux dévots l’ont endoctriné et le Gourou de la Secte l’a embobiné. Le coup de grâce est en train d’être donné par les propriétaires des canaux télévisuels privés en l’abrutissant à marche forcée. Personne n’est d’ailleurs dupe : tous ces « bienfaiteurs » travaillent main dans la main pour mieux saper l’espoir de ceux qui croient encore à un lendemain radieux.

L’Histoire ne vous le pardonnera jamais ! Enfin, Karim Gharbi et Wassim Migalo soyez de vrais « hommes » : excusez-vous auprès des femmes que vous avez maltraitées car non seulement vous ne faites rire que Naoufel El Ouertani mais en plus vous avez dépassé les limites du tolérable.

les commentaires

comments

Les plus populaires

En Bref est un magazine qui facilite l'accès à l'information. Monde, national, hi-tech, économie, sports, buzz : En Bref est l'outil adéquat pour que rien ne vous échappe de l'actualité.

En Bref vous fait gagner du temps en passant au crible toutes les news crédibles pour en garder les plus pertinentes. En Bref est décliné en versions web et mobile (Android).

En Bref, l'info autrement.

Nous contacter : enbref.tn1@gmail.com

Copyright © 2015-2017 EnBref. Powered by ThrustWork.