National

Violences à l’encontre des femmes : quand la pratique nargue le juridique

« Tout acte de violence dirigé contre le sexe féminin, causant ou pouvant causer un préjudice ou des souffrances physiques sexuelles ou psychologiques y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté… », une définition issue de la Déclaration de l’Assemblée Générale de l’ONU sur l’élimination de la violence des femmes.

Les causes de ces violences sont multiples ; inégalité des sexes et discrimination à l’égard de celles-ci. Des facteurs d’ordre individuel, familial, communautaire et sociétal concourent à amplifier les risques de violence à leurs égards (faiblesse du niveau d’éducation, avoir été victime ou témoin de mauvais traitement dans l’enfance, problèmes économiques et pauvreté…). Les conséquences sont ravageuses vis-à-vis des femmes (santé physique et morale, trouble dans le travail, incidences sur la socialisation, effet négatif sur le développement familial, humain et économique).

Des mesures sont prises pour lutter contre les violences envers les femmes. Un arsenal juridique élargit la notion de violence au harcèlement moral et aux agressions sexuelles, un texte porteur d’espoir a été promulgué au mois d’août dernier au grand soulagement des victimes. La Tunisie bien que pionnière en matière de droits dans le monde arabe, le chemin est encore long pour changer les mentalités dans le pays, soulèvent quelques associations de la société civile.

Un témoignage d’une enseignante éprouvée psychologiquement par le harcèlement moral que lui fait subir son mari et qui a cherché à divorcer il y a deux ans. « La violence psychologique est difficile à prouver, elle peut ne pas être reconnue. C’est un poison qui vous tue à petit feu. Je ne sais si mon mari connait la loi, car il continue à me maltraiter. »

L’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), considère que cette nouvelle loi est une réelle avancée. On a eu des lois ou des dispositions légales qui n’ont pas été respectées dans la réalité. Un hiatus entre la législation et la réalité a toujours existé. On l’a bien connu après le CSP et on l’a bien connu après avec la nouvelle constitution, a assuré Ahlem Belhaj de l’ATFD.

Avec AFP

les commentaires

comments

Les plus populaires

En Bref est un magazine qui facilite l'accès à l'information. Monde, national, hi-tech, économie, sports, buzz : En Bref est l'outil adéquat pour que rien ne vous échappe de l'actualité.

En Bref vous fait gagner du temps en passant au crible toutes les news crédibles pour en garder les plus pertinentes. En Bref est décliné en versions web et mobile (Android).

En Bref, l'info autrement.

Nous contacter : enbref.tn1@gmail.com

Copyright © 2015-2017 EnBref. Powered by ThrustWork.