Hi-tech

Trump interdit les transactions avec huit applications chinoises

Donald Trump a signé un décret présidentiel interdisant aux entreprises américaines toute transaction avec huit applications chinoises, a annoncé la Maison blanche, une décision de nature à exacerber les tensions avec la Chine avant l’investiture de Joe Biden à la présidence ce mois-ci.

Cette mesure est destinée à endiguer la menace représentée pour les Américains par les applications technologiques chinoises, qui disposent d’un vaste éventail d’utilisateurs et ont accès à des données sensibles, a déclaré un haut représentant à Reuters, qui avait rapporté l’information en premier lieu.

Le décret stipule que les Etats-Unis doivent prendre des “mesures agressives” contre les développeurs chinois d’applications afin de protéger la sécurité nationale.

Il charge le département du Commerce de définir les transactions qui seront interdites et cible notamment Alipay, qui appartient à Ant Group, ainsi que les applications QQ Wallet et WeChat du groupe Tencent.

Le décret vise à renforcer la ligne dure adoptée par le président républicain sortant Donald Trump à l’égard de la Chine avant que le président élu démocrate Joe Biden lui succède à la Maison blanche le 20 janvier. Joe Biden a très peu fait part de ses intentions à l’égard des menaces technologiques de la Chine.

Joe Biden pourra toutefois, s’il le souhaite, supprimer ce décret dès sa prise de pouvoir.

Les tensions entre Washington et Pékin se sont amplifiées lors de l’année écoulée à propos de plusieurs questions, parmi lesquelles le commerce, la pandémie de coronavirus et la répression à Hong Kong.

En novembre, la Maison blanche a dévoilé un décret interdisant les investissements américains dans les entreprises considérées comme détenues ou contrôlées par l’armée chinoise, une mesure renforcée depuis lors.

Reuters

les commentaires

comments

Les plus populaires