Sport

Ligue des champions: l’Espérance de Tunis lourdement sanctionnée

La Confédération africaine de football (CAF) a infligé de lourdes sanctions à l’Espérance de Tunis, deux jours avant le quart de finale retour de Ligue des champions (C1) face à Zamalek. Le jury disciplinaire de la CAF a sanctionné sévèrement les débordements survenus pendant et après le match aller au Caire, remporté 3-1 par le club égyptien.

L’entraîneur du champion d’Afrique en titre, Mouine Chaabani, son adjoint, Mejdi Traoui, le milieu de terrain Abdelraouf Benguit, sont suspendus pour le deuxième acte, prévu ce 6 mars à Radès, ainsi que pour les trois prochaines sorties de l’EST en C1. Le défenseur Khalil Chamam, lui, a écopé de 6 rencontres au total.

Tous les quatre s’en seraient pris, à des degrés divers, aux arbitres du match face à Zamalek, d’après le rapport établi par le Marocain Rédouane Jiyed. « Malgré le fait que les forces de sécurité aient fait de gros efforts », les personnes mises en cause ont « insulté avec des mots injurieux et offensants » le quatuor arbitral, voire « menaçants » comme Mejdi Traoui qui auraient « tenté de frapper [un officiel] malgré l’intervention des policiers ». Khalil Chamam, lui, aurait craché sur un des arbitres, d’où une sanction plus lourde.

Une amende de 140.000 dollars US

Les officiels indiquent avoir par ailleurs subi des jets de bouteilles, de mégots et avoir dû rester confinés dans leur vestiaire où un comité d’accueil musclé les attendait. Ceux-ci relèvent également l’allumage de fumigènes en tribunes.

Pour toutes ces raisons, le jury disciplinaire a ajouté une amende de 140.000 dollars que les Espérantistes doivent payer dans les soixante jours.

Avec agences

les commentaires

comments

Les plus populaires