Société

Les rêves et leurs symboliques : que révèlent vraiment vos rêves ?

Les rêves nocturnes éclairent parfois la réalité d’une manière surprenante. Sont-ils des mirages trompeurs ou un fidèle reflet de notre état psychologique ? Faut-il chercher une signification à ces songes ? Et ces images mystérieuses qui apparaissent dans le sommeil, ont-elles un sens ou ne sont-elles qu’élucubration sans queue ni tête du cerveau au repos ?

Dans l’antiquité, les rêves étaient considérés comme des présages de l’avenir ou encore des recommandations. Selon certains anciens ouvrages, les rêves faits à la fin de la nuit indiquent ce qui va se passer. Les superstitions populaires voient dans les rêves des signes, soit bénéfiques, soit maléfiques. Ainsi dans certaines contrées, les femmes de marins apprenaient par le rêve le naufrage de leurs maris.

Dès le 18ème siècle, des philosophes allemands voient dans les rêves « une langue primitive de l’âme ». Au 19ème siècle, F. Nietzche écrit que « nous revivons en rêve ce qui a été pensé par une humanité antérieure. ». C’est seulement avec Sigmund Freud et l’intervention de la psychanalyse que nait une véritable science de l’interprétation. Pour lui, le rêve est toujours la réalisation d’un désir. Ce désir généralement d’ordre sexuel, interdit par la réalité, la société ou la loi est refoulé et n’apparaît que masqué. L’angoisse de le voir réalisé engendre les cauchemars.

Si l’interprétation du rêve est à la charge du rêveur, Freud désigne des équivalents entre les images du rêve et leur sens caché, sorte de codification du langage des songes. L’étrangeté du rêve, c’est l’association incongrue d’images. Pour lui donner un sens, chaque fragment doit être détaché de l’ensemble et étudié séparément. Freud remarque, que dans les rêves, une chose signifie parfois son contraire. Ainsi la nudité est représentée par des vêtements, voire des uniformes. Le rêveur voit rire ou pleurer un protagoniste du rêve, alors que ces sentiments doivent lui être attribués.

Une fois un sens donné à chaque élément, l’association est faite avec des événements vécus plus ou moins récemment, il devient possible de comprendre ce qui s’est joué durant le sommeil. Quant à Jung, dissident de Freud, il estime que le rêve joue un rôle d’équilibre compensatoire dans la vie de l’individu. Son interprétation du rêve se rapporte à une mythologie universelle.

Les rêves prémonitoires et les coïncidences troublantes

De tout temps, l’Homme a cru aux rêves prémonitoires. Les personnages les plus célèbres n’y ont pas échappé. On dit que Jules César avait rêvé de son propre assassinat. Peut-être en avez-vous déjà vécu ? Ce phénomène correspond-il à une réalité ? Alors coïncidence ou réelle prémonition ?

Olfa, étudiante de 32 ans, jolie brune, mystérieuse dans son regard, a été marquée par un rêve alors qu’elle n’avait que huit ans à l’époque. Elle confie : « j’avais rêvé que je recevais en cadeau de magnifiques boucles d’oreilles serties de pierres rouges, vertes et bleues. Ce merveilleux accessoire brillait de mille feux dans mon songe. Le jour de mon anniversaire, je reçus mon premier cadeau de valeur de la part de ma mère.  En ouvrant l’écrin, je n’en croyais pas mes yeux (c’est bien le cas de le dire), en découvrant les boucles d’oreilles que j’avais vues dans mon rêve. Je n’ai pas hésité à raconter à ma mère cette frappante coïncidence. Elle m’écouta d’une oreille distraite alors que je n’arrivais pas à croire ce qui venait d’arriver. De ma vie, je n’oublierais ce rêve.

Pendant son séjour en Tunisie pour des vacances, Wafa Dahmane, jeune journaliste tunisienne, fondatrice de Radio Salem basée à Lyon, nous assure que certains de ses rêves sont prémonitoires. Elle a vécu la mort de son grand- père dans son rêve. Le lendemain alors qu’elle était en direct sur antenne, elle ressentit un malaise avec une très forte envie de pleurer. Elle éclata en sanglot et c’est à ce moment précis qu’on lui annonça le décès de son grand-père. Y a t-il une hérédité dans ce domaine ? Sa tante maternelle fait aussi ce genre de rêves. Un jour, nous raconte Wafa, elle a rêvé ma propre naissance à Paris, alors qu’elle n’avait jamais quitté la Tunisie. Elle voyait dans son rêve, l’hôpital où je suis née en décrivant même le portail de l’établissement, la réception, les couloirs, la chambre, la couleur des lits, les rideaux… Tout ce qu’elle décrivait dans le détail, était confirmé par ma mère éberluée.

Une déduction inconsciente

Une hypothèse souvent évoquée par les psychologues est que les rêves prémonitoires seraient tout simplement dus au pouvoir de déduction de notre cerveau. Ce dernier est capable d’enregistrer de nombreux détails et informations de manière inconsciente. Or pendant la nuit, notre matière grise continue à travailler. Ainsi certains scientifiques pensent que durant les phases de sommeil, notre cerveau trie, classe et enregistre les moments de la journée et les souvenirs de manière générale. Ainsi divers éléments qui vous ont échappés mais que vous connaissez sans le savoir sont réunis. Ils forment un tout que vous risquez d’apercevoir dans un songe. Il ne s’agit pas d’une vision mais d’une déduction inconsciente.

Par exemple, vous êtes en train de chercher un appartement et vous rêvez de quitter votre studio pour un trois pièces avec deux balcons. En l’occurrence, n’avez-vous pas dirigé votre choix consciemment ou non, en fonction de ce dont vous avez rêvé et qui avait semblé l’idéal ? D’ailleurs vos songes expriment certainement votre désir inconscient. Il est par conséquent peu surprenant que vous essayiez de faire correspondre la réalité à cette projection de vos envies. Difficile dans ce cas de savoir si c’est le rêve qui est à l’origine de la réalité ou s’il s’agit réellement d’une prémonition.

Vous rêvez par exemple que vous venez d’obtenir une promotion dans votre travail et une semaine plus tard vous l’avez effectivement. Ça y est, vous vous dites que vous avez fait un rêve prémonitoire. Mais qu’en est-il de la fois où vous avez rêvé que vous étiez renvoyé et où il ne s’est rien passé ? la fois où vous rêviez que vous conduisez une nouvelle voiture, a-t-elle été suivie de faits ? Parmi tous les rêves que vous faites et qui mettent en jeu votre vie quotidienne, nombre d’entre eux se réaliseront un jour ou l’autre. Il suffit que vous viviez une situation peu de temps après l’avoir vue en rêve, pour remarquer la coïncidence.

Mais ramené à tous les événements que vous avez vécus et qui ne sont pas réalisés, êtes vous certains de pouvoir parler de prémonition ? D’autant plus que les rêves sont souvent suffisamment flous pour permettre une interprétation assez large. Toutefois, le hasard fait tellement bien les choses que parfois cela peut devenir troublant. C’est du moins ce que pense Carl Jung, l’un des pères de la psychanalyse. Il a posé l’existence d’un principe qu’il a nommé « synchronicité », afin d’expliquer certaines coïncidences troublantes. Le point de départ de sa réflexion partait d’ailleurs d’un rêve que l’on peut qualifier de prémonitoire. Il reçut l’une de ses patiente qui lui racontait son rêve de la nuit, comportant un scarabée d’or. Or, quelques instants plus tard, un coléoptère doré vient frapper à sa fenêtre. Dans le cadre de ces coïncidences « signifiantes », les rêves prémonitoires pourraient trouver leur place. Les psychologues conseillent dans tous les cas, de commencer par noter vos rêves au réveil afin d’en conserver une trace. S’ils ne sont pas prémonitoires, du moins pourront-ils vous en apprendre un peu sur vous-même.

Mais que révèlent vos rêves ?

Vous rêvez d’un voyage dans un pays merveilleux où vous succombez au charme de l’inattendu, alors que vous adorez les vacances dans le train train de votre maison de famille. Bien que vous entretenez de bonnes relations avec vos proches et que vous vous sentiez respecté par vos collègues de travail, vous êtes bouleversé par les images qui hantent vos nuits : vous combattez ceux avec qui tout semblait harmonieux ou bien vous vous avisez de leur trahison. A l’extrême, vous rêvez d’une relation amoureuse avec celui qui dans la vie vous déplaît.

En vous faisant prendre conscience d’un ressenti que vous préfériez ignorer, cette métamorphose nocturne de la réalité dévoile vos angoisses ou vos contradictions. Dans les rêves, s’expriment travesties, des émotions refoulées dans l’inconscient. Le rêve n’est pas un exercice de voyance sur les événements ou les personnes, il se contente d’exprimer les sentiments que le rêveur se cache à lui-même. Dans « le rêve et son interprétation», Freud précise que le songe n’est pas une prémonition de l’avenir mais doit toujours se comprendre comme la réalisation d’un désir. La difficulté est parfois d’identifier le désir dont il s’agit.

Pour reprendre l’exemple des vacances, le désir conscient, c’est de se reposer dans un lieu familier où rien d’extraordinaire ne puisse survenir. Or, par le rêve, vous vous avouerez que votre aspiration profonde est autre. Le voyage que suggère votre inconscient témoigne de votre goût pour l’aventure. En démontrant que votre vision routinière de la vie masque une volonté différente. Votre rêve vous rappelle la complexité de vos désirs.

Le rêve marque ainsi le fossé qui existe entre la pensée consciente et le refoulement dans l’inconscient : ce que vous jugez « bon pour vous », selon un ensemble de lois morales régissant votre vie, s’exprime par la pensée consciente. Ce qui « vous met en danger », en bouleversant votre façon de vivre ou vos relations sociales, est repoussé dans l’inconscient.

Les seules possibilités d’expression de l’inconscient sont le rêve, les actes manqués ou encore les symptômes somatiques. Si des relations qui semblaient satisfaisantes dans la réalité apparaissent hostiles dans le rêve, c’est que les sentiments inconscients du rêveur envers les personnes concernées sont plus ambigus qu’il ne le croyait sans s’y attarder, une attitude équivoque de leur part, comme dans l’exemple précédent, l’inconscient se manifeste à l’individu de manière cryptée. A lui d’interpréter le message.

Le rêve révélateur

En psychanalyse, les rêves sont des outils précieux parce que leur tonalité donne de la réalité un nouveau point de vue. Ils permettent de comprendre certaines incohérences de la vie réelle et d’y remédier. Pour autant cela ne signifie pas qu’au réveil, nous devons précipitamment modifier nos rapports avec autrui ou changer de mode de vie. D’un signal d’alerte, on ne doit pas faire un guide. Le rêve en proposant une autre vision du réel, celle refoulée dans l’inconscient, permet seulement d’exercer sa vigilance et sa réflexion.

Petit lexique du rêve

Chaque songe est personnel et c’est à chacun de l’interpréter selon son vécu. Néanmoins, certains événements oniriques évoquent des symboles forts :

Les rêves d’eau, ou de baignage sont associés à la naissance et à l’accouchement.

Le départ en voyage, un trajet en train, se rapportent à la mort.

Les activités rythmiques, comme jouer un instrument, la danse, l’équitation, grimper à une échelle ou même être écrasé par une voiture, évoquent les rapports sexuels.

Les couples royaux, comme dans les contes, suggèrent les parents.

L’appareil génital féminin est représenté par des cavernes, vases, chambres, coffrets à bijoux, portes.

Le sexe masculin, est représenté par un chapeau, une canne, un parapluie, un crayon, des arbres, un reptile.

La pénétration est symbolisée par les armes pointues (couteaux, poignards) ou par les armes à feu, ce que l’on retrouve dans les cauchemars de jeunes filles poursuivies par un homme armé.

L’érection du sexe masculin, du fait de son défi à la pesanteur, est symbolisée par des rêves de légèreté, de vol souvent très agréable.

La nudité, cette situation intervient souvent au beau milieu d’une foule. Elle est liée ou non à un sentiment de honte. La sexualité n’est pas mise en avant. L’aspect social, le regard des autres, l’idée d’être différent ou vulnérable prédomine. La question qui se pose est : « Est ce qu’on est prêt à assumer cette différence ? ».

S’envoler, souvent la jubilation accompagne cet état d’apesanteur. Le thème peut être la sexualité, mais aussi une envie de se débarrasser des contraintes en tout genre ou une recherche de spiritualité qui permet de voir les choses d’un autre point de vue.

La maison qui s’écroule, symbolise notre intériorité et la difficulté à tenir debout. La tonalité est un peu dépressive. Si vous explorez des pièces jusque-là inconnues, vous êtes dans une phase de recherche sur vous-même, des faces cachées à découvrir.

La mort, des rêves qui font peur et font penser à un message prémonitoire. Les thèmes d’adieux de personnes décédées sont assez fréquents et apportent souvent un apaisement. Rêver sa propre mort est plutôt signe de renouvellement, de fin d’une situation personnelle qui n’a plus lieu d’être.

Cunnilingus,  étymologiquement, ce terme désigne le pratiquant, alors que l’action elle-même se nomme « cunnilinctus ». Ici le fervent se confond avec son culte. Dans un langage moins châtié, voire trivial, on parle de broute-minou. Il est possible alors que cette pratique se réfère à une posture philosophique, l’épicurisme qui tend vers l’hédonisme.

Un rêve qui met en scène un cunnilingus pratiqué sur la rêveuse symbolise une reconnaissance de sa propre féminité et surtout, le droit à la jouissance, le renoncement à l’attachement à la douleur. C’est encore plus vrai si c’est une femme qui le pratique ; c’est de l’auto amour, une acceptation de sa nature féminine.

Les meurtres, ces rêves sont assez rares. Ils mettent en image le désir inconscient ou parfois conscient de faire disparaître un problème.

L’oiseau symbolise l’esprit ou l’âme du rêveur, cette partie de lui qui échappe à la matière.

Associé à l’âme dans la tradition égyptienne, il peut représenter l’âme du rêveur comme celle d’un disparu. Alchimiquement, l’oiseau est attaché aux métamorphoses de l’âme.

Les orgies bien qu’étant assez rares, des scènes d’orgie peuvent être vécues en rêve par des personnes très éloignées de ce genre de pensées. Vous êtes dans une relation amoureuse avec plusieurs personnes, inconnues ou très proches, jusqu’à des membres de votre famille.

Le fruit peut-être aussi le fruit défendu, un élément précieux, symbole d’une connaissance divine ou de l’énergie sexuelle et donc du péché. Paradoxalement, les fruits sont le premier cadeau de Dieu ou de la nature, offerts pour étancher notre faim et notre soif, accessibles immédiatement et délicieusement. Ainsi, selon cet angle de vue, ne pas manger de fruit est un péché.

Le palais symbolise le pouvoir terrestre, l’accumulation des biens en ce monde, une importance privilégiée des plaisirs matériel, l’attachement, un comportement égocentrique. Les palais sont souvent inhumains et sinistres. Il ne faut pas confondre le palais avec le château au symbolisme plus positif.

L’avortement est relatif à un projet important qui échoue, qui avorte. C’est comme une partie de vous, une nouvelle facette de votre personnalité naissante qui vient de disparaître. L’avortement est donc le constat négatif d’un sentiment d’impuissance face à la réalisation d’un projet concret.

Décapitation  est la  coupure du corps et de l’esprit. Si le rêveur est le condamné, cela signifie qu’il néglige tant son corps, qu’il est si peu à son écoute. Ce corps n’a plus de lien avec le mental. Il finit par disparaître.

Si le rêveur est simple témoin, c’est qu’il prend conscience de ce phénomène, de cette sentence prochaine à laquelle il se condamne à brève échéance.

Un accident de la circulation est une mise en garde contre un mode de vie trop fatigant. La circulation et le flot des voitures peuvent représenter le flux sanguin et l’accident une menace d’infarctus suite à un surmenage prolongé. C’est une invitation à ralentir une activité trop épuisante.

Argent, celui qui rêve qu’il perd de l’argent ou qu’on lui en vole a le sentiment de ne pas être aimé à sa juste valeur et aussi de dépenser beaucoup d’énergie pour finalement ne pas être payé en retour.

Viande,  ce  sont des rêves de compensation quand cet aliment fait défaut. Il suffit d’avoir commencé un régime végétarien un peu strict où manque la saveur de la viande et la présence de protéines animales.

C’est le corps réclame ces protéines qui lui font défaut. Dans un autre type de rêve, la viande est visualisée avec un sentiment de dégoût. Elle symbolise dans ce cas, la chair soumise à la tentation, le dégoût de la sexualité et un rejet du corps ou des ses parties

J.L

les commentaires

comments

Les plus populaires