National

L’attentat contre le bus revendiqué par Daech (MAJ)

MAJ 18h : 26 personnes soupçonnées d’appartenir à des réseaux terroristes ont été arrêtées dans la nuit du 24 à 25 novembre 2015, annonce le ministère de l’Intérieur dans un communiqué rendu public.

Parmi les personnes arrêtées, 8 individus ont été arrêtés au Grand Tunis à la suite de l’attentat terroriste ayant visé un bus transportant des agents de la garde présidentielle. Le ministère ajoute que 181 perquisitions ont été effectuées durant la même nuit dans les différentes régions.

MAJ 17h : Le conseil de sécurité nationale a décidé la fermeture des frontières avec la Libye pendant 15 jours à partir du 25 novembre à 00h.

MAJ 16h : L’attentat qui a frappé un bus transportant la garde présidentielle tunisienne, mardi, a été revendiqué mercredi par l’Organisation Etat Islamique.

Le ministère de l’intérieur annonce que le premières analyses effectuées par la police technique et scientifique ont permis d’identifier l’explosif utilisé dans l’attentat terroriste survenu le 24 novembre 2015.

Il s’agit du Semtex, explosif déjà utilisé pour fabriquer des ceintures explosives saisies en 2014 en provenance de Libye .

Le ministère confirme par ailleurs que l’attentat a été perpétré par une ceinture explosive.

L’enquête préliminaire a permis d’identifier les douze corps de la Garde présidentielle, a annoncé le ministère de l’Intérieur plus tôt dans la journée.

Un treizième corps n’a toutefois pas encore été identifié. Il pourrait être celui du kamikaze, ajoute le communiqué.

D’autre part, le ministère de l’intérieur a indiqué que 10 kg d’explosifs ont été utilisés lors de l’attentat.

L’attaque, en plein cœur de Tunis qui a ciblé un bus de la garde présidentielle hier mardi, a fait au moins 12 morts.

 

 

les commentaires

comments

Les plus populaires