Billet d'humeur

Le COVID19 n’a pas de passeport

Les mesures prises par le gouvernement tunisien le 12 juin concernant les nouvelles règles de préventions sanitaires applicables aux personnes arrivant en Tunisie sont différentes selon leurs passeports : des mesures pour les touristes et d’autres pour les TRE (Tunisiens résidents à l’Etranger), le cas des Tunisiens qui viendraient comme touristes n’est pas abordé !

Sur le fond, cette différence est incompréhensible : aux Tunisiens un confinement chez eux pendant deux semaines, et aux touristes l’hôtel avec des groupes encadrés ?

La fin du confinement obligatoire payant pour les TRE dans les hôtels allant jusqu’à 100 dinars par jour, mesure injuste et discriminatoire en contradiction avec le droit des Tunisiens à la santé publique, est une amélioration qui va dans le sens des demandes exprimés par les TRE.

Mais pourquoi donc persister à prendre des mesures différenciées selon la nature du passeport ?

C’est illogique et discriminant pour les TRE, et cela continue ce qu’il faut bien appeler le cortège des mesures « anti-TRE » comme le triplement des taxes de chancellerie prise par le ministre des finances.

La pandémie a eu des effets catastrophiques pour l’économie du pays à commencer par le tourisme, qui est vital et difficilement remplaçable pour notre pays, et il est urgent que l’activité touristique redémarre dans le respect des règles barrières car le virus n’est pas encore éradiqué. Mais les mesures annoncées ne sont pas opérationnelles.

Il est totalement juste de ne pas rater le coche du redémarrage du tourisme : beaucoup de pays européens ont annoncé la réouverture des frontières : 10000 touristes Allemands vont aller aux Baléares et la Tunisie envisage d’encadrer les groupes de touristes ? est-ce raisonnable ? quel est donc le touriste qui voudrait se faire cadrer en vacances ?

Je ne suis pas spécialiste, mais je sais que les mesures de confinement ne sont pas une fin en soi, elles permettent de stopper la propagation du virus. On a observé que le principe appliqué dans les pays qui sont en train de vaincre la pandémie est de déceler, tester et isoler les foyers infectieux. Pourquoi ne pas l’appliquer simplement en Tunisie pour tous le monde sans distinction de passeport ?

Nous savons tous que le redémarrage passe nécessairement par le déconfinement. Pour atteindre cet objectif la raison nous commande d’utiliser massivement les tests et d’isoler en premier lieu les foyers infectieux et non de confiner tous les TRE et de mettre tous les touristes dans des groupes encadrés !

La pandémie du COVID19 a relevé que la question de l’égalité des Tunisiens reste posée et que les TRE réclament plus de justice et de dignité, ils réclament simplement la citoyenneté pour toutes et tous. Est-ce vraiment difficile à comprendre ?

Tarek Ben Hiba, Président de CDCMIR (Association Citoyenneté, Développement, Cultures et migrations des deux Rives)

les commentaires

comments

Les plus populaires