Economie

Le couple tuniso-français, mano nella mano

Un flash-back sur les différents indicateurs de la coopération économique et financière entre la Tunisie et la France s’impose et ce, afin de faciliter le diagnostic, permettre l’évaluation et surtout favoriser l’élaboration d’une démarche prospective. Aujourd’hui, la France est le premier partenaire économique, premier investisseur et premier bailleur de fonds de la Tunisie.

Quelques chiffres clés illustrent bien l’état des lieux.

– Un volume global des échanges commerciaux évalué en 2016 à 7,4 milliards d’euros.

– Les exportations françaises vers la Tunisie sont de l’ordre de 3,2 milliards d’euros. Dans le sens Tunisie-France, elles sont de 4,2 milliards d’euros.

– Une aide bilatérale de 1 milliard de dollars (50% de l’aide bilatérale globale) sur la période 2011-2015.

– 2,5 milliards d’euros d’engagements durant 25 ans à travers l’AFD, le bras financier de l’Etat français (réforme de l’Etat, appuis à la décentralisation et au développement économique avec plus de 150 projets réalisés). 1,2 milliard d’euros pour les 5 ans à venir mentionnés lors du Forum Tunisia 2020

– IDE (investissements directs étrangers), 1,4 milliard d’euros en 2016 (1300 implantations françaises, 135 000 emplois permanents dans les industries de pointe : aéronautique, nouvelles technologies et développement d’activité à haute valeur ajoutée telle l’industrie pharmaceutique.

Sans occulter les aspects essentiels de la coopération culturelle qui ne date pas d’aujourd’hui, celle-ci a pris un aspect multidimentionnel et un éventail d’appuis et d’échanges dans plusieurs champs. L’Institut français de Tunisie (IFT) et l’ambassade de France, en concertation permanente, ont généralement été les maîtres d’œuvre d’une démarche volontariste pour impulser les différents domaines de la coopération culturelle en favorisant les échanges entre les partenaires culturels, les acteurs de la société civile, les nombreuses associations…

L’éducation et la recherche ont toujours été à la base de cette coopération multiforme. Soutien aux universitaires, organisation de colloques, création d’universités privées, bourses d’études… La coopération technique n’est pas en reste, elle est l’une des premières priorités, à la base de plusieurs projets et programmes. La récente visite du Président Macron ces derniers jours, marque encore un nouvel élan et un tournant décisif dans cette coopération et dans les relations bilatérales entre les deux pays et consacre la qualité déjà établie de ces rapports.

Le mot d’ordre est donné : coopération et partenariat tous azimuts. A côté des huit accords signés qui sont là pour attester de la grande volonté de donner à cette coopération et à ce partenariat, une nouvelle dimension, une batterie de décisions vient compléter le tableau et confirmer la mutation souhaitée à cette « communauté de destins.»

– Doublement des investissements français à l’orée de 2022.

– Création d’un fonds de soutien au développement à l’entreprise et aux initiatives de la jeunesse, doté de 50 millions d’euros.

– Elaboration d’une stratégie économique dans une seule logique de co-localisation.

– Développement de la francophonie et de l’esprit d’entreprise.

– Création d’une université franco-tunisienne pour l’Afrique et la Méditerranée.

Une visite qui fera date.

La rédaction 

les commentaires

comments

Les plus populaires

En Bref est un magazine qui facilite l'accès à l'information. Monde, national, hi-tech, économie, sports, buzz : En Bref est l'outil adéquat pour que rien ne vous échappe de l'actualité.

En Bref vous fait gagner du temps en passant au crible toutes les news crédibles pour en garder les plus pertinentes. En Bref est décliné en versions web et mobile (Android).

En Bref, l'info autrement.

Nous contacter : enbref.tn1@gmail.com

Copyright © 2015-2017 EnBref. Powered by ThrustWork.