Monde

Le chef d’Aqmi tué par l’armée française au Mali

Le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdel, a été tué mercredi par l’armée française lors d’une opération dans le nord du Mali, a annoncé vendredi la ministre française des Armées Florence Parly sur son compte Twitter.

Le 3 juin, les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires, ont neutralisé l’émir d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdel, et plusieurs de ses proches collaborateurs, lors d’une opération dans le nord du Mali, a écrit Florence Parly.

Abdelmalek Droukdal, membre du comité directeur d’Al-Qaida, commandait l’ensemble des groupes qaïdistes d’Afrique du Nord et de la bande sahélienne, dont le JNIM, l’un des principaux groupes terroristes actifs au Sahel, a encore déclaré Florence Parly.

Ancien du GIA (Groupe islamique armé) algérien, Droukdel a pris en 2004 la tête du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), rebaptisé AQMI trois ans plus tard.

Reuters

les commentaires

comments

Les plus populaires