National

La ville de Mahrès, sacrée meilleure municipalité de Tunisie

Beaucoup de travail a été accompli depuis l’adoption du code des collectivités locales mais un long chemin reste à parcourir et il faut que les mentalités changent et s’adaptent aux nouvelles approches de la gestion des affaires locales.

La décentralisation est un processus irréversible et il faut s’armer de plus de patience et arrêter de s’auto-flageller, a fait savoir le ministre des affaires locales Mokhtar Hammami lors d’une rencontre avec les médias.

Lors d’une conférence de presse tenue à Tunis et consacrée aux résultats d’évaluation de performance des communes, le ministre a présenté le programme de développement urbain et de la gouvernance locale et les importants acquis réalisés durant les quatre dernières années. Un programme dont le coût s’élève à 1.537 MD et touche 272 communes.

C’est dans ce cadre que la ville de Mahrès, à une trentaine de kilomètres au sud de Sfax, a été sacrée meilleure municipalité à l’échelle nationale (98 points), suivie de Bouarada (97 points), Bouhjar, Lamta et Kondar (96 points ex-aequo). Les municipalités ont été évaluées selon 26 critères répartis en 3 domaines : la gouvernance, la bonne gestion et la continuité.

Il ne s’agit pas de la première distinction pour Mahrès qui a déjà été élue par Al Bawsala, la ville la plus transparente de Tunisie. L’ONG a passé au crible les 264 municipalités que compte la Tunisie et Mahrès a obtenu la note parfaite de 100%.

les commentaires

comments

Les plus populaires