Hi-tech

La 4G sur la Lune, mais pour quoi faire ?

La Nasa a décidé d’équiper sa future base lunaire d’un réseau 4G et a conclu un contrat de 14,1 millions de dollars avec Bell Labs, le centre de recherche et développement aux États-Unis de Nokia, pour s’en occuper.

Dans son programme de colonisation, l’agence spatiale américaine a prévu 370 millions de dollars pour déployer des technologies sur le sol lunaire, explique CNN. En misant sur des innovations incluant la production d’électricité, la congélation cryogénique, la robotique, un alunissage plus sûr et la 4G.

Le finlandais Nokia s’est engagé à fournir un réseau opérationnel à l’horizon 2022 dans le cadre du programme Artemis, qui prévoit d’envoyer une femme et un homme sur la Lune en 2024, puis d’y bâtir une base habitable en 2028.

Selon la Nasa, la 4G pourrait offrir une communication plus fiable et à plus longue distance que les standards de radio utilisés sur la Lune. À quoi servira le réseau 4G ? Les astronautes l’utiliseront pour la transmission de données, le contrôle des rovers, la navigation en temps réel (pensez à Google Maps pour la Lune) et le streaming vidéo haute définition.

Nous, Terriens, pourrions avoir de bien meilleures photos d’astronautes sautillant sur le sol lunaire : Buzz Aldrin était un excellent cameraman mais il n’avait pas d’iPhone. La 4G fonctionnera probablement mieux sur la Lune qu’ici : il n’y aura pas d’arbres, de bâtiments ou de signaux de télévision pour interférer avec le signal.

Bell Labs va s’associer à l’entreprise d’ingénierie de vols spatiaux Intuitive Machines pour développer un réseau conçu pour résister aux particularités de la surface lunaire : température extrême, rayonnement et vide spatial.

Avec agences

les commentaires

comments

Les plus populaires