Hi-tech

Huawei envisage de céder ses smartphones Honor

Huawei Technologies envisage de céder sa division de smartphones Honor à un consortium emmené par le distributeur Digital China et les autorités de Shenzhen dans le cadre d’une opération évaluée à 12,9 milliards d’euros.

Le géant chinois, premier équipementier télécoms au monde et deuxième fabricant mondial de smartphones qui fait face à des sanctions américaines, a décidé de se réorganiser en se concentrant sur le haut de gamme dans les téléphones.

L’opération envisagée donne également à penser que Huawei s’attend à peu de changements avec l’arrivée attendue de Joe Biden à la Maison blanche en remplacement de Donald Trump, l’administration américaine considérant que le groupe chinois constitue une menace pour sa sécurité.

Les analystes estiment qu’une cession de Honor pourrait permettre à la marque d’échapper aux sanctions qui frappent la maison mère, les Etats-Unis ayant interdit à Huawei d’utiliser des composants ou toute technologie d’origine américaine dans ses appareils.

A l’issue de l’opération, Honor prévoit de s’introduire en Bourse d’ici trois ans, de conserver l’essentiel de l’équipe dirigeante et plus de 7.000 salariés.

La gamme de smartphones Honor, créée en 2013 par Huawei, s’adresse davantage aux jeunes et aux personnes à la recherche d’un modèle bon marché.

Sur les 51,7 millions de smartphones vendus par Huawei au troisième trimestre, 26% étaient de marque Honor, selon les données du cabinet d’études Canalys. Honor produit aussi sous sa marque des ordinateurs portables, des tablettes, des téléviseurs connectés et différents accessoires électroniques.

Reuters

les commentaires

comments

Les plus populaires