Monde

Edwy Plenel : Je préfère être dans l’opposition sous Macron que sous le régime autoritaire et identitaire de Le Pen

De passage en Tunisie pour recevoir le Prix Hermès qui honore la liberté d’expression, Edwy Plenel nous a accordé une interview. Le journaliste français cofondateur de Mediapart est revenu sur le second tour de la présidentielle qui opposera Emmanuel Macron à Marine Le Pen, le 7 mai prochain. Celui qui joué un rôle-clé dans la révélation de plusieurs affaires en France (Bettencourt, Cahuzac, l’argent libyen de Sarkozy, etc) a également fait part de ses craintes pour la liberté de la presse sous un éventuel régime de Le Pen.

Entretien avec Edwy Plenel.

1 – Comment se porte le journalisme d’investigation en France ?

C’est une bataille comme toujours mais on pourrait dire avec ironie que les malheurs de la France font le succès de Mediapart. Mediapart a 9 ans et c’est aujourd’hui un journal qui a plus de 140.000 abonnés payants et qui est très rentable. Quand on défend la valeur du journalisme, son originalité et sa plus-value, le public est au rendez-vous.

2 – Second tour : Macron – Le Pen

J’ai un regard inquiet mais engagé parce que nous à Mediapart, nous avons dit depuis longtemps que cet accident électoral était possible. Depuis le premier tour, entre les erreurs commises par Macron dans sa campagne, le silence assourdissant de Mélenchon, l’abstention et inversement la mobilisation de l’électorat de droite autour de Le Pen, il y a le risque que cet accident soit possible. Je sonne l’alarme, je ne le fais pas seulement dans Mediapart mais dans les médias et je dis à tout le monde que nous vivons une crise de notre démocratie.

Il faut éviter le pire et barrer l’extrême droite car il s’agit de défendre la démocratie où il y a la liberté de presse, le respect de minorités, etc. Il faut d’abord sauver cela et voter Macron. Ce n’est pas approuver le programme de Macron mais c’est défendre cet espace démocratique. Je préfère être dans l’opposition sous Macron que sous le régime autoritaire et identitaire de Le Pen. Trotski disait : contre le fascisme, je suis prêt à m’allier avec le diable et sa grand-mère.

3 – 29 médias dénoncent l’attitude du FN face à la liberté d’informer 

Les journalistes sont pluralistes, ils posent des questions qui fâchent mais c’est au nom du droit de savoir du citoyen. Le Front National ne le supporte pas et interdit les journalistes de Mediapart (et plusieurs autres supports, ndlr) de ses événements publics. Tout ça parce qu’on a révélé des faits qui dérangent (problèmes de financement, détournement de fonds publics, violence politique). Cette alerte faite par 29 rédactions, de droite et de gauche, c’est pour dire que là, il y a un principe. On est au cœur de l’enjeu du 7 mai : la liberté de la presse est fragile.

les commentaires

comments

Les plus populaires

En Bref est un magazine qui facilite l'accès à l'information. Monde, national, hi-tech, économie, sports, buzz : En Bref est l'outil adéquat pour que rien ne vous échappe de l'actualité.

En Bref vous fait gagner du temps en passant au crible toutes les news crédibles pour en garder les plus pertinentes. En Bref est décliné en versions web et mobile (Android).

En Bref, l'info autrement.

Nous contacter : enbref.tn1@gmail.com

Copyright © 2015-2017 EnBref. Powered by ThrustWork.