Sport

CAN 2019 : la Tunisie encore accrochée, cette fois par le Mali

Accrochée par l’Angola pour ses débuts dans la compétition (1-1), la Tunisie avait tout intérêt à dominer le Mali, ce vendredi, pour ne pas hypothéquer ses chances de qualification pour les huitièmes. C’est raté (1-1). Malgré un premier quart d’heure largement à leur avantage, les hommes d’Alain Giresse n’ont pas su concrétiser sur leurs temps forts.

D’un superbe coup franc enroulé, Khazri a d’abord trouvé la barre (5e), avant de tenter un lob de loin enlevé de justesse, et de façon peu académique, par Diarra (7e). C’était à peu près tout pour cette première période somme toute décevante. S’ils ont eu globalement la maîtrise du ballon face à des Maliens brouillons, et visiblement à court d’idées, les Aigles de Carthage ont trop péché dans le dernier geste pour espérer rentrer aux vestiaires à la pause avec un avantage au score.

Le début du deuxième acte n’était pas beaucoup plus enlevé. Le Mali a bien tenté de montrer le bout de son nez offensivement mais sans jamais se montrer réellement dangereux. Remuant mais esseulé à la pointe de l’attaque, Marega a beaucoup couru dans le vide, rarement trouvé par ses partenaires.

Hassen, une grosse bourde et un sauvetage

Il a finalement fallu une énorme bourde de Mouez Hassen sur corner pour débloquer la situation (60e). L’ancien gardien niçois, qui s’était déjà troué sur coup franc à la demi-heure de jeu (sans conséquence), déviait cette fois le ballon dans ses propres filets ! Un but qui a eu le mérite de réveiller les Tunisiens, revenus au score quelques minutes plus tard sur un nouveau coup franc de Khazri, dévié par Marega (70e). Pris à contre-pied, Diarra ne pouvait que constater les dégâts.

Regroupés en défense, les Maliens, qui avaient facilement dominé la Mauritanie lors de la première journée (4-1), auraient même pu valider leur billet pour les huitièmes sans une superbe sortie de Hassen devant Marega (90e+1). Avec quatre points au compteur, ils sont toutefois bien placés pour voir les huitièmes. Pour la Tunisie, en revanche, tout reste à faire.

les commentaires

comments

Les plus populaires