National

Bady Ben Naceur, grand reporter, est parti

Bady Ben Naceur, grand reporter dans le quotidien La Presse, l’une des plus belles plumes de Tunisie mais surtout la meilleure plume de critique d’art, vient de nous quitter.

Il a été à peine hospitalisé dernièrement dans un élan de solidarité venu sans doute trop tard. J’ai eu la chance de croiser sa route et on ne s’ennuyait jamais en sa présence. Il savait nous raconter l’actualité avec précision, rigueur et une écriture unique.

Il voulait organiser une exposition en faveur de Khemais Néji, le peintre amputé de ses deux jambes et installé dans une maison de retraite. Il a été très sensible à sa condition, oubliant la sienne.

Il disait toujours qu’il n’était jamais le pire des cas. Il ne voulait déranger personne. On naît seul et on meurt seul, disait-il. Sa voix et sa plume vont me manquer terriblement. Un homme bien est parti.

N.A

les commentaires

comments

Les plus populaires