Santé

Ariana : un médecin a failli vendre sa voiture pour sauver le Planning familial

Depuis qu’elle est médecin, Feriel a toujours été là pour les malheureux, les malades sans le sou et les enfants fragiles. Elle est présente lorsqu’on lui demande son avis, son aide et son soutien.

Elle pourrait même travailler sans salaire si un jour l’Etat ne pourrait plus la payer. Ce médecin de la santé publique ne roule pourtant pas sur l’or et sa santé n’est pas au beau fixe. Elle puise ses forces dans cet amour à autrui, dénonçant toute injustice.

Feriel passe sa vie sans se plaindre alors que celle-ci ne lui a jamais fait de cadeau. Elle exerce continuellement son savoir dans la pureté et le don de soi. Si Dr Feriel Garali remplit amplement le serment d’Hippocrate, tout est à son honneur. Je voulais depuis longtemps lui rendre hommage pour tout ce qu’elle a déjà réalisé avant pendant et certainement l’après Covid-19.

Elle m’avait toujours impressionnée par ses actions sans calcul aucun dans un élan de cœur toujours spontané. J’aimerais rapporter sa dernière action qui sans elle, le planning familial de l’Ariana, ce fleuron et cette fierté nationale auraient fermé leurs portes à jamais.

De façon naturelle, elle pense que son devoir de médecin de la santé publique est de répondre aux appels quand elle les reçoit.

Cependant, notre médecin reconnaît avoir été un peu surprise en cette soirée du 10 d’avril 2020. Elle était éreintée mais heureuse avec une satisfaction du devoir accompli envers les hôpitaux.

Elle reçoit ce soir là un message de la part de la sage-femme en poste de supervision : « Narjess Ben Ammar a besoin de votre aide. Le planning familial ferme ses portes, faute de moyens de protection. ». Elle lut le message mais la fatigue eut raison d’elle.

Elle s’endormit sans vraiment comprendre. Un autre message la réveilla le lendemain : Docteur, bravo pour tout ce que vous faites. Je vous prie si cela est possible de nous aider. Je n’arrive pas à trouver les équipements nécessaires pour mon équipe, malgré toutes mes demandes auprès des fournisseurs. Notre centre ferme à grand regret.

Un message signé Dr Ben Ammar Narjess, déléguée régionale de l’ONFP.

En lisant cet SOS, confie Feriel Garali, j’ai eu un sentiment patriotique indescriptible. Il fallait sauver cet acquis par tous les moyens. J’ai pensé même un instant vendre ma voiture.

Le dimanche 12 avril, Feriel appelle ses connaissances et ses amis. Elle avait passé toute la journée sans pouvoir collecter un seul millime. 

Elle ne baisse pourtant pas les bras. Elle vendra sa voiture s’il le faut. A 20h,  Emna Darghouth, déjà contactée durant la journée, l’appelle même si leur conversation du matin avait mal tourné. Je savais que le planning familial lui tenait à cœur, affirme Feriel Garali.

A bout de nerfs de ne pas pouvoir trouver la solution idoine, je criais je tempêtais au téléphone avec Emna. A un certain moment, elle leva le ton elle aussi, poursuit-elle en riant.

Emna Darghouth lui promet de voir de son côté pour trouver des donateurs. Cette dernière la rappelle plus tard pour lui annoncer la bonne nouvelle : ça y est, j’ai ramassé 5 000 livres sterling !

Presque 18 000 dinars offerts par un généreux tunisien, résident à Londres. La nouvelle naissance du planning familial aura lieu ! Tout le matériel nécessaire au bon fonctionnement du centre a été acheté et réservé. Il rouvrira ses portes lundi 20 avril 2020.

Merci Fériel Garali d’avoir tenu bon. Mais que ferait l’Etat sans ce genre d’initiatives et sans la société civile !

S.A

les commentaires

comments

Les plus populaires