Economie

A Wall Street, le Dow a subi sa plus lourde perte depuis 1987

La Bourse de New York a fini en forte baisse jeudi, l’indice Dow Jones affichant en clôture son recul le plus marqué depuis près de 33 ans, conséquence d’un regain d’inquiétude quant aux conséquences économiques et financières de la pandémie de coronavirus.

L’indice phare américain affiche en clôture un recul de 2.352,60 points, soit 9,99%, à 21.200,62. Il n’avait pas subi une baisse d’une telle ampleur en pourcentage depuis octobre 1987.

Le S&P-500, plus large, a cédé 260,74 points, soit 9,51%, à 2.480,64 et le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 714,33 points (-8,98%) à 7.237,72.

Les Bourses européennes ont vécu également l’une des pires séances de leur histoire.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un repli sans précédent de 12,28% (565,99 points) à 4.044,26 points, au plus bas depuis la mi-2016. A Londres, le FTSE 100 a perdu 10,87% et à Francfort, le Dax a reculé de 12,24%. L’indice EuroStoxx 50 a cédé 12,4%, le FTSEurofirst 300 11,53% et le Stoxx 600 11,48%, du jamais vu depuis sa création.

Reuters

les commentaires

comments

Les plus populaires